Mon âge26 /+

Vivre au Costa Rica

L’assemblée du Costa Rica vient de voter la loi pour attirer les travailleurs nomades. Vous pourrez venir télé-travailler sur nos plages pendant 1 an renouvelable, ouvrir un compte bancaire et conduire avec votre permis de conduire étranger. Une excellente nouvelle pour les globetrotters et pour l’économie du pays post-pandémie.
Alors, vous rêvez de vivre au Costa Rica ? Avant de partir, vous devez vous renseigner sur les aspects pratiques et les nuances du mode de vie du pays. Quels sont les véritables avantages et inconvénients de la vie dans le pays de la Pura Vida ("vie pure") ?

Nous vous parlerons des aspects pratiques des normes et tabous culturels afin que vous ne commettiez pas de faux pas graves, ainsi que sur les avantages et inconvénients de la vie dans la « Suisse de l’Amérique Centrale ».

Vivre au Costa Rica

1. Avantages et inconvénients de la vie au Costa Rica

Avantages

Le Costa Rica est un paradis tropical où les températures varient entre 12 et 27°C toute l'année. Si vous cherchez à échapper au froid de votre pays d'origine de façon saisonnière ou à long terme, ce pays est idéal pour vous. Il est indéniable que le Costa Rica est un pays magnifique. Que vous préfériez vous prélasser sur la plage et nager dans des eaux chaudes, ou faire de la randonnée dans les montagnes fraîches et plonger sous des chutes d'eau, ce pays a de quoi séduire tous les amateurs d'aventure.

L’éducation et la santé sont de bonne qualité ; vous trouverez des professionnels bien formés et des costariciens parlant au moins l’anglais assez souvent.

La stabilité politique démocratique fait de ce pays un lieu tranquille, sans armée qui plus est !

Le taux de criminalité est relativement faible en comparaison avec les autres pays de la zone. Le Costa Rica est particulièrement sûr pour les femmes expatriées en solo, même si une certaine prudence est toujours recommandée bien entendu ; on est dans un pays macho encore.

Le Costa Rica est l'un des meilleurs pays pour prendre sa retraite à l'étranger. Cela est dû à ses différents visas, qui permettent aux étrangers de rester dans le pays sans avoir un emploi stable. Vous devrez toutefois justifier d'une épargne suffisante ou d'une pension de retraite. Il est possible de trouver des expatriés dans presque tous les coins du pays. Les étrangers qui s'installent ici n'auront pas à s'inquiéter d'un manque de ressources ou de soutien communautaire. 

Inconvénients : quels sont les dangers au Costa Rica ?

La nature généreuse du pays s'accompagne d'une multitude de bestioles de toutes formes et de toutes tailles. Bien que cela puisse sembler être un avantage, les expatriés devront  s’y habituer.  Les scorpions et les serpents sont également des hôtes courants dans les maisons, les chaussures et même les lits. Les moustiques sont également partout, et inutile d’acheter vos produits anti-moustiques dans votre pays d’origine, ils ne marchent pas ! Il vaut mieux se procurer les produits locaux.
Le Costa Rica c'est aussi une destination touristique. Depuis quelques années, nombreux sont les touristes qui viennent faire un road trip au Costa Rica. Le tourisme entraîne des coûts plus élevés et des foules ennuyeuses.

Bien que la criminalité soit faible dans ce pays, les étrangers devront faire attention aux pickpockets. Si vous achetez une maison, mais que vous ne l'utilisez que de manière saisonnière, vous risquez également de subir quelques vols mineurs et des dommages matériels pendant les mois où vous êtes absent.
Pour les femmes, même s’il est facile de voyager et de vivre seule, il y a des précautions à prendre. En effet, il y a eu des cas d’agressions envers les femmes comme partout dans le monde. Eviter de marcher seules sur la plage ou les rues une fois le soleil couché.

Le pays est petit, mais le mauvais état des routes peuvent rendre difficile les déplacements fréquents sur de grandes distances. 

Le climat chaud et humide peut parfois être oppressant. Les expatriés ressentiront le besoin de prendre des douches fraîches plus d'une fois par jour.

La pluie dans ce pays est souvent une pluie diluvienne et les inondations ne sont pas rares.

Le pays est essentiellement religieux et conservateur et encore très macho. Le parti religieux extrémiste des évangélistes a pignon sur rue et ils ont failli gagner les élections en 2018…

2. Quel budget pour vivre au Costa Rica ?

Les loyers au Costa Rica

Les prix du logement au Costa Rica dépendent du quartier, de la région, des équipements, de l'emplacement et du nombre total de mètres carrés. Il est possible de mener une vie modeste ici et les prix  peuvent souvent être inférieurs à ceux de l’Europe et des Etats-Unis.
En effet, vous pouvez acheter une maison de deux chambres à coucher pour moins de 90.000 USD. Si vous voulez du luxe, vous devrez payer beaucoup plus cher, jusqu'à 2 millions de dollars dans des endroits plus huppés.

Il est facile de trouver des appartements ou des maisons à louer à long terme. Une fois que vous aurez signé un bail, vous serez lié à un montant mensuel convenu qui peut inclure ou exclure les services publics. Pour vous donner un exemple, un appartement de classe moyenne de 2 chambres et un emplacement de parking peut coûter 600 USD minimum à San José. Les surfaces sont quand même plus grandes que dans les grandes métropoles européennes.

La ville la moins chère c’est Alajuela, par contre vivre sur les plages comme Tamarindo ou Santa Teresa vous coûtera nettement plus cher qu’à San José.


Prix de l’alimentation au Costa Rica

Une assiette de nourriture locale (riz et haricots noirs) avec de la viande coûte environ 5 à 7 dollars US en moyenne. Cela est dû au contrôle que le gouvernement exerce sur le prix du riz et des haricots, qui est relativement bon marché et abordable pour les” ticos''. Si vous n'êtes pas habitué à manger du riz tous les jours, vous feriez mieux de vous y habituer - ou de ne pas en acheter du tout. Les prix au supermarché varient selon le supermarché : Automercado est le plus cher de tous, et de loin, mais c’est celui qui offre des produits de luxe qui vous manqueront si vous êtes féru de fromage, de vins et de thé matcha par exemple. Pali est le supermarché basique, avec le Megasuper, où vous achèterez uniquement les produits de base. 

Si vous vivez dans des zones fréquentées par des expatriés, les prix peuvent être plus élevés. Pour économiser le plus possible sur votre facture d'épicerie, rendez-vous au marché hebdomadaire de votre région. Là, les prix des fruits et légumes et de viande sont imbattables ! Par exemple pour une seule personne vous pouvez avoir à manger pour toute une semaine avec seulement 30 dollars !

Pour plus d’informations sur le coût de la vie au Costa Rica, on vous invite à lire l’article dédié spécifiquement à ce sujet ici.


Culture et mode de vie

Le Costa Rica est le paya du « Pura Vida » (la Vie Pure), c’est à-dire de la coolitude.
Voici quelques informations importantes à savoir afin de mieux vous adapter au mode de vie costaricien :

Dois-je connaître l'espagnol ?

S'il n'est pas totalement obligatoire de parler espagnol au Costa Rica, il est conseillé de le faire si vous prévoyez d'y vivre pendant six mois ou plus. Pour l'essentiel, les expatriés doivent apprendre les formules de politesse et les bases du comptage. De nombreux Ticos ont des notions d'anglais, mais apprendre l'espagnol vous aidera beaucoup à vous adapter à la communauté et à vous intégrer.

Comment s’habiller ?

L'un des moyens les plus faciles de repérer un étranger est sa façon de s'habiller. Les hommes costariciens, en particulier ceux qui vivent dans la vallée centrale, portent rarement des shorts et des sandales. Les hommes s'habillent plutôt de manière plus conservatrice, avec des pantalons longs et des chaussures fermées.
Les femmes ont un peu plus de liberté quant à leur façon de s'habiller. Il est courant pour les femmes de porter des shorts et des débardeurs. À moins que vous ne soyez à la plage, là tout est permis.

Culture et étiquette sociale

Connaître la culture et les normes sociales du Costa Rica vous aidera à vous intégrer. Le tico est très sympathique et accueillant. Il faut savoir que les conflits et la mauvaise humeur sont très mal vus ici, il faudra vous adapter et trouver des tournures diplomatiques pour exprimer votre désaccord.  Un « non » frontal passera très mal et sera contre-productif car perçu comme une agression.

Salutations

Au Costa Rica, les gens se serrent généralement la main pour se saluer si vous n’êtes pas proches, mais le plus souvent les gens se font la bise, sauf entre deux hommes. 

Si vous parlez espagnol, vous verrez qu’ici les gens mélangent allègrement le « usted », le « vos » et le « tu » indistinctement.


Les ticos n’aiment pas vous contrarier

Les ticos n’aiment pas dire « non ». De ce fait, même s’ils ne savent pas quelque chose, ils vous diront le contraire et feront tout pour vous aider même s’ils n’ont aucune idée de ce qu’ils disent. Par exemple, il est fréquent que l'on vous donne des indications vagues ou incorrectes simplement parce que quelqu'un ne veut pas vous contrarier lorsque vous demandez votre chemin. Ou encore, si un employé de magasin ne comprend pas l'article que vous demandez, il peut simplement vous dire qu'il n'est pas disponible.

Ponctualité

Conformément à l'ambiance détendue qui règne dans le pays, les Ticos sont connus pour arriver en retard partout. Si vous êtes invité à dîner chez quelqu'un, essayez d'arriver au moins 30 minutes en retard. Si vous invitez quelqu’un chez vous (les ticos invitent rarement chez eux) donnez- leur RV 1 heure à l’avance.
Annuler à la dernière minute est normal ici. Le no-show est assez fréquent également et les ticos ne se formalisent pas.


Vie LGTBQ+

Le Costa Rica est le pays de la zone où il y a le plus de tolérance vis-à-vis de la communauté LGTBQ+ . D’ailleurs, le mariage gay a été voté en 2020 en pleine pandémie.
Il n’est pas rare de voir des bars et restaurants dédiés à la culture gay (« La avispa », « El 13 », entre autres) et il y a la « gay parade » comme dans toutes les capitales occidentales.
Cependant, le Costa Rica reste un pays conservateur et religieux, donc il faut éviter de trop s’exhiber malgré tout.

Tabous

Au fond, le Costa Rica reste un pays assez catholique aux valeurs conservatrices. Pour cette raison, il existe certains tabous que tous les expatriés doivent garder à l'esprit.
Les sujets en opposition avec le catholicisme doivent être évités en public. Cela inclut les conversations sur l'avortement, les relations sexuelles avant le mariage et l'égalité des sexes. Les manifestations publiques d'ivresse sont désapprouvées, tout comme les comportements bruyants et extravagants.

La conduite au Costa Rica

Une chose dont les expatriés doivent tenir compte lorsqu'ils conduisent au Costa Rica est qu'il est courant que les rues n'aient pas de nom. Au lieu de cela, les habitants donnent des indications en utilisant des points de repère. 

Vous conduisez sur le côté droit de la route mais… les ticos préfèrent conduire à gauche car ils estiment tous être plus rapides que les autres. Donc, même si c’est interdit par le code de la route, il n’est pas rare, voire même très fréquent de se faire doubler par la droite !

Les conducteurs sont tenus d'utiliser leurs clignotants lorsqu'ils changent de voie ou tournent, mais ils ne le font pas. Les chiens et autres animaux (iguanes ou autres) se promènent fréquemment sur la route. Il est préférable d'être toujours sur ses gardes.

Les passagers d'une voiture doivent toujours porter une ceinture de sécurité et les motocyclistes doivent toujours porter un casque.

Si vous recevez une amende ou une contravention en conduisant, ne la payez jamais en espèces. Toutes les amendes routières sont payées par virement bancaire au Costa Rica.
Il est un peu difficile de conduire la nuit au Costa Rica car les réverbères ne sont pas courants.

Etat des routes au Costa Rica

Dans les villes, les routes sont dans un état acceptable. Ce n’est pas les champs élysées mais c’est largement suffisant. 

En dehors des villes, dans la campagne et près des parcs nationaux et des volcans, on ne peut pas en dire autant : nids de poules, signalisation presque disparue, inondations en saison des pluies… mieux vaut un 4x4 pour se déplacer.

Louer une voiture

Il est facile de louer une voiture un peu partout dans le pays. En tant qu'étranger, vous devrez fournir un permis de conduire valide et votre passeport. Une fois que vous avez une voiture, libre à vous de faire un road trip au Costa Rica,.